Premiers virages basques

Nous sommes donc au Pays Basque. Nous y sommes rentrés discrètement par l’arrière pays, par les forêts et les montagnes. Ici, tous les noms deviennent imprononçables. Direction la passerelle d’Holzarté. Nous avons repéré un petit bout de balade de 2 km et nous sommes sûrs que les filles adoreront. Au sud-est de Larrau, le canyon d’Holzarté se love dans les contreforts du mont Otxogorrigagna. La passerelle est un spectaculaire pont suspendu 150 mètres au dessus du torrent d’Olhadubi. Elle à été construite au début du XXème siècle pour l’exploitation forestière. Au départ, un panneau annonce 45 minutes de marche. Pour 2 …

Lire la suite

Un peu trappeurs

Aujourd’hui nous avons rendez-vous avec les aiguilles d’Ansabère, mais avant cela, une pause technique s’impose. Le camping de la vallée, contrairement à ce qu’il était indiqué sur internet, nous refuse le service et nous nous voyons contraints à nous diriger vers une aire de camping-car hors de notre trajet. L’aire est située tout au fond du plateau de Lhers. Nous y arrivons pour midi, et comme le coin est sympa, nous y pique-niquons au bord de la rivière. Les filles se déchaussent de suite et se régalent de chercher les larves sous les cailloux. Solène mettra un pied à l’eau, …

Lire la suite

Juste sous les nuages

Olivier nous avait annoncé de belles routes, nous avons été époustouflés ! Depuis le Val d’Azun, nous passons le col du Soulor puis le col d’Aubisque. Entre les deux, la route a littéralement été creusée à même la falaise, longeant des à-pics impressionnants. C’est Napoléon III en 1860 qui fit voter par décret le percement de la route reliant Argelès aux Eaux-Bonnes. À Aubisque, nous pique-niquons à flan de montagne, face au cirque de Ger, assis au milieu d’une prairie sèche de bruyère vagabonde. Le paysage est splendide. Puis nous décidons de poursuivre sur la crête, jusqu’aux moutons que nous …

Lire la suite

Un cirque, un âne et deux clowns

Comme nous l’avons commencé, nous finirons la nuit dans les nuages. Nous n’aurons finalement rien vu du col de Val Louron… sauf ses vaches et ce matin ses chevaux. Collée à la fenêtre de notre salle à manger, Solène nous fera les commentaires et le spectacle « Hhoo, t’a vu ?! a ach ! Meurrrhhhh ». Étudiant le trajet, avec Pierre nous hésitons mais finalement  renoncerons à la visite du Pic du Midi, déconseillé pour les moins de 3 ans et certainement aussi pour les oreilles fragiles de notre Lison. La prochaine étape sera Gavarnie à plus de 2 heures de route …

Lire la suite

Canne à pêche improvisée, 3 poissons au déjeuner !

Depuis notre petit hublot, nous prenons goût tous les matins à regarder le soleil se lever et le paysage se révéler. Celui de ce matin est splendide. Depuis le col de la Core, la chaîne des Pyrénées passe par toutes les nuances de couleurs bleues et roses. Il y a des tables de pique-nique face à la vue, il ne fait pas froid, nous y installons le petit-déjeuner. Bonheur ! Deux épingles plus bas, se love le lac de Bethmale dans un petit cirque de forêt. C’est un spot de pêche aux salmonidés. Les filles, naturellement curieuses de tout, observent …

Lire la suite

Du pied de l’imposant Montcalm

Au petit matin, l’imposante paroi rocheuse du massif de Montcalm se dévoile à nos regards, tombant abrupte dans le lac bleu roi. En remontant encore un peu la route, derrière le lac, nous arrivons à un point de départ de randonnée. L’endroit est vraiment très beau, une estive verdoyante parsemée d’énormes rochers tombés de la montagne et traversé d’un petit torrent bruyant. Accrochée aux mains de Papa et Maman, Solène réclame d’aller explorer cette nouvelle aire de jeu. À son âge, rien ne lui fait peur, ni les petites montées raides, ni la traversée d’un petit bras de torrent, posant …

Lire la suite

Verte vallée d’Orlu

Nous nous installons ce soir aux portes de la réserve naturelle (Natura 2000), au pied de la dent d’Orlu. L’endroit est un parking enherbé où nous ne sommes pas nombreux. Les filles commencent à prendre le pli de la vie en Cc. Toilette de chat, petit repas et veillée découverte des animaux en jouant à un « Défi nature » nouvellement acquis. Nous apprenons les caractéristiques du  Desman des Pyrénées qui est justement la vedette discrète de cette vallée. Demain, nous partirons à sa recherche. Le Desman est une espèce répertoriée vulnérable, les études ont identifié plusieurs individus dans la partie amont …

Lire la suite

Entre le ciel et les vaches

Nous décidons de manger dehors, donc il ne nous faut pas tarder avant que la fraîcheur ne tombe. A 18h30, nous sommes attablés tous les 5 autour de la table de camping que Capucine a installé en prenant soin de ne pas lui allonger les pieds « pour être à la hauteur des enfants ». Le troupeau passe tranquillement devant et derrière notre Cc. Les filles sont scotchées devant le spectacle. « T’as vuuuu, é ach, Ooohhhh » baragouine Solène sans s’arrêter. Puis, un nouveau camping-car arrive. Les filles guettent : « Il y a des enfants ! ». « Tu y vas Lison, moi j’ai un peu peur ? …

Lire la suite

Passage en Cerdagne

Guidés par Google earth, nous avons atterri entre deux parcelles de vaches et de baudets. Nous nous réveillons juste à temps pour accueillir le soleil de cette nouvelle journée et nous le guettons depuis le hublot de notre vaisseau. Instant magique. Au matin, après le réveil, Capucine & Lison : « On est où » ? Maman : Sur une autre planète Capucine : Ouais, sur une autre planète. Lison : Sur une autre planète ? Pour de vrai ? (2 minutes plus tard) Lison : Non ce n’est pas vrai, il faut une fusée pour aller sur une autre planète… Nous sommes au milieu de la plaine de la …

Lire la suite

Les orgues d’Ille-sur-Têt

A l’Ille-sur-Têt, l’érosion sculpte des formes féeriques dans le sol silicieux, couleurs ocre clair et blanc. A chaque pluie, les orgues changent de visage, les colonnes se remodèlent. Quelques « wouah » de circonstance : la séance aquarelle s’impose à l’ombre d’un olivier. Lison s’appliquant et suivant chaque étape expliquée par Maman pour tenter de représenter ce paysage magnifique. Capucine préférant se concentrer sur un bel olivier. Solène, en profitant pour aller marcher avec « le papa ». C’est son exercice quotidien, avant ou après ses deux siestes journalières. Puis de retour de balade, elle qui avait observé les filles à l’aquarelle ce matin, décide …

Lire la suite