Les marmottes du Grossglockner

A l’assaut du glacier ! Ce matin, nous démarrons tôt. Non seulement car nous avons hâte d’aller explorer ce glacier gigantesque qui est juste à côté de nous, mais aussi car la nuit a été un peu compliquée. Lison est tombée de son lit, hurlant brusquement au beau milieu de la nuit. Plus de peur que de mal, heureusement. Maintenant, elle dormira dans l’autre sens. Puis, à 7 heures, c’était au tour de Solène de nous réveiller. « Maman, e veux mon bibiron. Maaamaaannn, e veux mon bi-bi-ron ! » La semaine dernière, elle se réveillait en se chuchotant des histoires, c’était plus agréable. …

Lire la suite

La position des Edelweiss

La veille, Pierre avait repéré l’« Edelweiss Stellung » et dès le matin, il nous presse d’aller explorer ce qui est pour lui le « Sentier des Edelweiss ». Mais aux premiers pas sur ce sentier, on comprend que l’on est sur un endroit particulier, un sentier historique avec des tas de panneaux d’interprétation en Italien, traduit en allemand… Nous, on y comprend pas grand chose. Interrogeant Google, on se rend compte que « stellung » signifie « position » et qu’au lieu d’être sur un sentier romantique parsemée de jolies fleurs, nous sommes sur un ancien champs de bataille datant de la guerre 14-18 ! Il y …

Lire la suite

A la Porta Vescovo, entourés de Dolomites

Sur les conseils de nos voisins randonneurs, nous rejoignons le col de Pordoi avec pour objectif de prendre un téléphérique qui nous fait rejoindre un sommet et redescendre à pied. Nous prenons la route. Au delà des deux barrières rocheuses que nous avions admirées la veille, nous découvrons qu’il y en a bien d’autres ! A chaque vallée passée, se dévoilent à nous de nouvelles barres de Dolomites gigantesques et majestueuses. En dessous, les forêts sont d’un vert profond, les prairies parfaitement entretenues et les habitations, des chalets en bois ou peints sont d’un charme fou. Nous sommes en plein Tirol. …

Lire la suite

L’incroyable bleu du Karersee

Le Karersee est un de ces lacs d’un bleu incroyable que l’on voit régulièrement sur Instagram. Est-il bien réel ? La veille, nous avions repéré une marée de touristes congestionner le parking qui permet de s’y rendre. Nous, de notre petit coin de forêt à l’écart, nous pouvons le rejoindre à pied en suivant un sentier balisé. Ça sera parfait. Au réveil, nous découvrons qu’une camionnette jaune s’est installée à côté de nous. Des aveyronnais ! Pierre est notre ambassadeur en chef. C’est toujours lui qui va en premier vers les autres campeurs et entame la conversation. Nous nous amusons de la …

Lire la suite

On a vaincu le Stelvio !

Au réveil, je tends les maillots de bains aux filles. « Habillez-vous, on va se baigner ! Où ça ? Vous verrez ! On va à la piscine ? A la plage ? Dans un lac ? Non ? On a roulé jusqu’à la mer ?!! Non, on va essayer de se baigner dans une rivière chaude, je ne connais pas, on va explorer ça ». Avec un réveil comme ça, les filles ont mis le turbo pour se préparer. Nous rejoignons l’endroit de bon matin, rien n’est indiqué. Soit c’est un coin magique que les locaux se gardent que pour eux. Soit ce n’est pas du tout praticable. …

Lire la suite

La Bernina, jusqu’au glacier

Hier soir, on avait dit en rigolant « Tu vois là haut le glacier ? On y va demain ? ». Mais les filles n’avaient pas compris la blague et, surmotivées, nous avions parlé de ce projet toute la soirée. Face à nous, cette double langue de glace nous faisait des grimaces, comme pour nous lancer le défi. L’observant, nous avons étudié l’itinéraire, « Par là c’est trop pentu, il faut peut-être l’attaquer plutôt comme ça. Tu vois le rocher, peut-être qu’en passant derrière c’est possible ? ». Au matin, la motivation était toujours active et nous sommes partis de bonne heure. Moi je ne croyais pas …

Lire la suite

Le bois des écureuils de Pontresina

Maloja est la porte de l’Engadine, la vallée de mes vacances d’enfant. Je suis très heureuse d’y revenir et de montrer à mes enfants où je passais une petite semaine chaque été entre mes 7 ans et mes 12-13 ans je crois. Nous partons rejoindre d’abord St Moritz, nous avons quelques courses à faire et puis nous pique-niquerons au bord du lac. La vallée est magnifique ce petit matin. Le Silversee, baigné de soleil, se pare de reflets d’argent. À St Moritz, nous nous installons au sud du lac, là où, il y a 20 ans je faisais de la …

Lire la suite

« Le petit réparateur d’insectes »

Dans cette nouvelle rubrique, vous y trouverez les lectures de Capucine que l’on peut faire en capucine. Encouragez-là ! Nastasia Rugani – Animax de l’école des loisirs C’est un livre intéressant, plein de petites bêtes. C’est l’histoire d’un petit garçon dont le père était réparateur d’insecte. Mais le papa part à la retraite et son fils doit le succéder. Il va vivre une grande aventure car il a la phobie des insectes. Heureusement, sa soeur lui vient en aide. A la fin, tout se termine très bien. J’ai bien aimé cette histoire, car les insectes ne parlent pas comme nous …

Lire la suite

Maloja, sur le chemin du bonheur

La veille, nous avions un peu roulé de nuit et nous nous sommes arrêtés après une belle poignée d’épingles au passo di Maloja qui, contrairement à ce que son nom indique, est en Suisse. De suite, on sent que l’air est froid, ouf, on respire ! Pour se garer, on a trouvé un peu par hasard un stationnement de départ de randonnée. Il y a d’autres véhicules, vans et camping-car. Le matin, on voit que l’endroit est boisé, il y a des vaches et une belle vue. On y est plutôt bien malgré les voisins. Puisque qu’il y a des randonnées, …

Lire la suite

Côme, sous l’œil du cormoran

Réveil 6h30 pour les parents, on s’aperçoit que le soleil est en train de se lever alors on s’habille en vitesse et on sort dehors. Pour accéder à une meilleure vue, il faut remonter sur le flanc du Mottarone. Les filles dorment, on les enferme et on monte. Ces moments sont précieux. Le lac Majeur s’éclaire au delà de l’alignement de sapins qui découpe notre horizon. Fichtre que c’est beau. Le petit-dej’ vaudra aussi son pesant d’or. Installés dehors, on profite des hauteurs car on sait que l’on va devoir redescendre. La veille on hésitait à aller à Milan comme …

Lire la suite