Les 3 sorcières de Peaks District

Les 3 sorcières de Peaks District

Dimanche 21 juillet 2019. J21. La vue est tellement belle ce matin ! Nous petit-déjeunons évidemment dehors pour nous en délecter. 

Puis, vient aux filles l’envie de faire un peu d’école. Un dimanche de juillet. Quelle idée saugrenue… mais évidemment, nous n’allons pas les en empêcher. Lison s’installe avec son Papa à l’intérieur pour faire des soustractions. Capucine dehors pour poser deux divisions et faire deux exercices de français. Et même Solène en demande, alors je l’installe plus loin sur un banc pour faire un puzzle qui apprend à reconnaître les chiffres. Une douce heure d’école puis nous sonnons la recré !

Parc national de Peaks District

Aujourd’hui, nous avons le parc national de Peaks District à traverser ! En roulant, j’aperçois quelques personnes en haut d’un petite montagne surmontée d’une jolie falaise. Je regarde sur ma maps à étoiles (la carte sur laquelle j’ai enregistré des centaines de points d’intérêt) et c’en est un ! Bamford Edge, une très jolie petite falaise, ou plus précisément un « surplomb » de roches de grès. Google me précise où se stationner et qu’il y a une petite randonnée de 30 minutes à faire. Parfait, go ! Nous chargeons pique-nique et kway et commençons l’ascension au milieu des fougères. Puis des bruyères, typique de Peak District, pas encore fleuries. Nous croisons aussi de belles brebis à tête noire et à poil long nous surveille passer. Après recherche, il me semble que c’était des Scottish Black Face, une race ancienne, résistante aux conditions difficiles et au vent, et utilisée pour le débroussaillage. 

Rochers de Bramford Edge

Tout le monde avance à bon rythme jusqu’au premier caillou où l’arrêt est subitement irrépressible : ce joli rocher contient 4 petits trous, 3 marmittes destinés à faire des potions magiques. Pendant que nos sorcières s’activent, Pierre et moi, dépités de cet arrêt trop hâtif, nous nous sortons une bière. Il est 11h. Puis carrément le pique-nique. Je fourre 3 sandwichs dans les mains des sorcières et à midi, tout le monde avait fini de manger. La balade pouvait commencer !

… Jusqu’à une vieille cabane en pierres sèches. Capucine me réclame une pause mais en voyant mon air désespéré, elle accepte de la remettre à plus tard, au retour. Lison a vu au loin des gens en train de faire de l’escalade. Alors maintenant, elle tire la troupe et nous arrivons enfin au dessus de ces petites falaises noires (6 à 15 mètres de hauteur à vue de nez). Le vent ascendant y est très fort. La vue est à 360° sur la vallée de l’espoir d’un côté, et Stanage Edge de l’autre côté, une barre rocheuse similaire qui abriterait la Grotte de Robin des bois. Nous apprenons au filles à s’installer allongées sur le ventre au bord du surplomb pour regarder l’escalade. Ainsi placées, nos deux sorcières commères se permettent de donner des conseils aux grimpeurs : « Faut qu’il passe par là, c’est plus facile regarde. Il peut mettre sa main là » … C’est la première fois que nous observons ce sport pratiqué en pleine nature (alors que ça se fait beaucoup en Aveyron). C’est une belle découverte.

Saoulés de vent, nous rejoignons L’Emile-Pat pour 16h car il nous faut descendre dans la vallée, trouver des services pour refaire le plein d’eau avant de remonter dans la montagne de l’autre côté, dans le parc naturel de Yorkshire Dales. La traversée est longue et la ville de Bradford nous paraît affreuse. Énorme (500 000 habitants), c’est une ville qui s’est développée autour de l’industrie de la laine au XIXème siècle, appelée alors « capitale mondiale de la laine ». Avec le déclin du textile depuis le milieu du xxe siècle, la ville est confrontée aux difficultés socio-économiques liées à la désindustrialisation. 

Mais heureusement, nous remontons dans la montagne, j’y ai repéré un spot en plein pâturage. Il a un petit air de Cézallier cantalien. Prairies infinies caressées par le vent. Au loin, une autre montagne se distingue, Pendle Hill. C’est le RDV des sorcières dans les légendes anglaises.

Commentaires

  1. Mamicodine a dit :

    A vous voir en sweat et kway ça fait bizarre car en même temps ici nous sommes en zone de restriction d’eau en Haute-Garonne, semaine de canicule qui va atteindre 42° à l’ombre… et la piscine se vide !!! alors les petites sorcières pétillantes, envoyez-nous donc quelques nuages écossais !

  2. Mamicodine a dit :

    Les paysages me faisaient penser à l’Écosse mais vous n’y êtes pas encore. Ok, ok. C’est bien prenez votre temps puisque vous en avez largement devant vous… Et un grand bol d’air sur le rocher-plateau en surplomb, impressionnant ! Même pas peur !!!?

  3. Éric a dit :

    De très belles photos. Bravo!

  4. creusoise a dit :

    de bons souvenirs pour moi et de superbes photos ! merci
    Vous n’êtes pas allées à Haworth (à côté de Bradford), le village des soeurs Brontë ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *