Bien à Munich

Bien à Munich

17 août 2018. Petit-déjeuner dehors tous les dix, les cinq Waketigo et les cinq Carapate. Nos amis nous annoncent que tout bien réfléchi, ils ont bien envie de nous suivre pour cette journée à Munich, avant de continuer sur l’Autriche, Vienne,… ils ont pour objectif de rallier la Grèce d’ici l’hiver. Évidement, les enfants très contents de rester ensemble un jour de plus. Nous nous stationnerons ensemble à l’Englisher Garten puis nous relierons le centre ville à trottinettes : 4 km aller, 4 km retour. Vive les trottinettes !…

L’Englisher Garten est un immense espace vert. Côté ville, il est aménagé comme un jardin public et relie le centre-ville au périphérique sur une distance de 4 km. Mais au delà du « ring », il se poursuit de manière un peu plus sauvage pendant au moins 5 autres kilomètres. C’est le plus vaste jardin d’Europe. Nous nous stationnons le long d’une petit voie sans issue, sous d’immenses arbres. Le temps de préparer les sandwichs, nos amis ne tarderont pas à nous rejoindre. En se renseignant auprès d’une munichoise, il semble de pas y avoir de jardin d’enfant public dans ce parc. Pour pouvoir profiter de jeux d’enfants, il faut prendre une consommation dans l’un des nombreux « Biergarten » que compte le parc. « Ok, si ce n’est que ça, on accompagnera notre sandwich d’une bière, pas de problème ! » Les Biergarten, littéralement, « jardins à bière », représentent tout l’art de vivre munichois.

Sous des marronniers, une multitude de tables nues avec des bancs d’une seule pièce sont installés. A proximité, un self offre les spécialités bavaroises. Les enfants se ruent sur le tourniquet, la tyrolienne ou le toboggan sandwich à la main. Ils ont de quoi s’amuser pendant que Pierre va au comptoir et revient non pas avec un bière, mais une gigantesque pinte de bière affreusement lourde ! On rigole tous et on se partage le monstre, heureusement qu’on est 4 adultes pour la finir ! Nous voilà bien arrivés à Munich !

Après cette belle entrée en matière, direction le Viktualienmarkt en passant par la vague de l’Eisbach. Nous remontons ce jardin jusqu’à la ville.

D’abord, nous nous sentons comme en forêt tellement les arbres sont hauts et procurent une ombre fraîche. Nous suivons des pistes cyclables qui nous amènent doucement vers des parties du parc plus aménagées, de belles pelouses accueillent des munichois qui se prélassent avant ou après avoir fait un plouf dans le canal que nous longeons. Surprenant que l’on se baigne en ville comme ça, l’eau doit être entretenue. Il y a tout de même beaucoup de courant et ça ne nous inspire pas pour baigner les enfants. D’ailleurs, il n’y a pas d’enfant qui se baigne. A deux endroits dans ce jardin, il y a sur ce canal une vague artificielle et des surfeurs qui s’y amusent. Pour trouver l’endroit de ces vagues, nous repérons les surfeurs qui s’y dirigent, planche sous le bras. C’est quand même fabuleux de pouvoir faire du surf en pleine ville, à des kilomètres de la mer ! Et c’est impressionnant aussi car ça nous paraît très dangereux. Le canal est étroit et la vague est encadrée de deux rebords de béton. Mais les têtes brûlées s’y succèdent, jeunes et moins jeunes. Autour, beaucoup de passant s’arrêtent pour regarder. Les surfeurs font une attraction tout à fait surprenante.

Nous arrivons au centre-ville, côté parlement bavarois et vielle-ville. Nous apprécions vraiment. C’est très beau, très propre et charmant. Mais surtout, nous avons l’impression de découvrir le vrai Munich. Autant dans le jardin qu’en ville, il y a du monde mais ce n’est pas la foule. Il fait beau mais la chaleur n’est pas étouffante. Et surtout il y a beaucoup de munichois, et peu de touristes. Nous prenons beaucoup de plaisir à nous orienter de rue en rue jusqu’au Viktualienmarkt. Ce marché est le ventre de la ville. Il aligne de petites échoppes en bois présentant de beaux stands de fruits et légumes, de charcuteries, de fromages, de pains,… Et des échoppes où l’on prend un plat, une bière pour s’installer sur les nombreuses tables disposées sous des platanes. Mais l’endroit est bondé, impossible de s’installer à 10 ici. Un peu plus loin, la terrasse d’une échoppe est libre et à l’ombre. Parfait pour notre troupe. Une fois installés, nous comprenons qu’il s’agit d’un bar à soupe… Ok, un Gaspacho s’il vous plaît !

Sur le chemin du retour, nous faisons un détour par la Mairenplatz, cœur historique de la cité et place de l’hôtel de ville. Le bel édifice a une façade finement sculptée et un beffroi surmonté du Münchner Kindl, un moinillon symbole de la ville. En dessous, le carillon fait s’animer des personnages qui racontent des scènes historiques : le tournoi donné en l’honneur du mariage du Duc Guillaume au XVIème siècle et la danse des tonneliers célébrant la fin de l’épidémie de peste.

Une pause pour plonger les pieds dans un canal, et nous venons à bout de nos 8 kilomètres de marche. Les enfants n’ont pas râlé un instant, l’effet trottinettes et l’effet copains sans doute. En fin de journée les prairies de l’Englisher Garten sont noires de monde et les « Biergarten » commencent à se remplir. Nous, nous choisissons d’être raisonnable, pique-nique-salade tous les 10 sur une prairie à proximité de nos camping-car. Pierre installe le hamac entre deux arbres et Sophie nous alerte « Vous savez qu’on a Lison et Célian qui sont tous seuls, tous les deux dans le hamac et dans le noir ?… ». Elle va voir et revient « Ça va, ils sont en train de préparer leurs défenses pour le moment où leurs grandes sœurs viendront leur réclamer le hamac ». Nous rions. Les enfants n’ont vraiment pas les mêmes préoccupations que les adultes…

Comments

  1. Éric clément says:

    Pierre s’est bien acheté une tenue bavaroise ! ?
    Et la visite des usines BMW ?
    🙂

  2. Janine Clément Raynaud says:

    Bravo pour cette visite Munichoise vraiment réussie, très joyeuse et amicale.
    Je me suis régalée à vous lire et découvrir les photos. Entre autres les surfs sur la vague en ce lieu de la Ville… Etonnant, en effet ! Et la pinte de Bière était donc bonne… Très juste votre appréciation sur le vrai cœur de la Ville très agréable, pas austère comme d’autres villes du Pays.
    Et chapeau d’être allés jusqu’à la Marienplatz, avec tout votre petit monde, même à trottinettes !!!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *