Butrint, son amphithéâtre et son bac

Butrint, son amphithéâtre et son bac

Lundi 10 février 2020. J224. Baie de Sarandë, Albanie. La vue du matin est aussi belle que celle du soir. Que c’est bon de se réveiller avec. Pour le petit déjeuner, Lison se charge de nous faire griller du pain à la poêle, c’est son bonheur du moment. Capucine apprécie de faire l’école dans son lit avec une telle vue. Et Solène se régale à faire de la draisienne sur la piste.

Au programme aujourd’hui : visiter le site archéologique de Butrint inscrit au patrimoine mondial UNESCO, prendre le bac qui permet de traverser le canal et passer en Grèce.

Site archéologique

Butrint est une ancienne cité grecque, puis romaine et plus tard vénitienne, et a été abandonnée au moyen-âge. Il n’en reste que des ruines joliment mises en valeur sur une presqu’île magnifique.

Nous prenons beaucoup de temps, et de plaisir, à faire cette vidéo tous ensemble.

Passage du canal de Butrint

Et puis vient l’heure de prendre le bac, une minuscule embarcation flottante tractée par un gros câble. Il paraît que ça ne coule pas, même avec un camion dessus. Vu de près c’est rustique mais solide.

Je paie un jeune homme pour le passage, lui donne tous mes lekë, nous n’en avons plus besoin. Il a été sympa car habituellement c’est 1400 lekë et a accepté de n’en prendre que 800, nous n’en avions pas plus.

Je lui demande si je peux faire une image drone. Pas de souci. Pierre se poste devant, je démarre la bestiole, fais signe au jeune, il fait embarquer l’Emile-Pat et démarre la petite traversée. Il est marrant ce pays. À l’arrivée, le patron vient voir le drone, nous échangeons quelques mots et un magnet de la Carapate.

Direction la Grèce maintenant, après un petit bout de route. De chemin en réalité, nous avons un gros doute sur la probabilité qu’il y ait bien un poste-frontière franchissable à la fin de cette piste. Nous demandons à un ouvrier sur un chantier, nous ne nous comprenons pas mais il nous confirme qu’il y a bien la Grèce dans cette direction.

En réalité, la piste était juste une portion en chantier. Nous retrouvons la grande route et ses gens au bord, ses ânes, ses cyclomoteurs transformés en charrettes de livraison, ses troupeaux de brebis et toutes sortes de choses toujours amusantes à voir. « C’est la vraie vie ! » me dit Pierre depuis qu’on est entré en Albanie. Oui, c’est la vraie vie.

Nous traversons des zones d’oliviers et d’agrumes. A chaque fois que nous voyons un citronnier ployer sous le poids de ses fruits, Pierre frémit. Tous ces citrons, cela lui donne envie juste d’en chiper un, juste d’en manger un.

À la frontière, le policier voit Capucine avec le téléphone portable. Elle était en train de monter sa vidéo du jour, mais le policier se montre ferme : il ne faut pas utiliser de téléphone au poste-frontière, les photos sont interdites (même si on ne prend pas de photo). Une fois le téléphone rangé, il se montre d’une extrême amabilité, et dans un grand sourire nous donne les trois-quarts d’un énorme citron qu’il avait épluché, prêt à déguster. « Bah tu voulais un citron, le voilà ». Décidément, ce pays est marrant, et attachant. Une belle découverte.

À nous la Grèce maintenant, le voyage sans fin continue. Nous roulons un peu ce soir. C’est que nous avons un rendez-vous dans quelques jours. À la nuit tombée nous nous stationnons sur un parking de plage, juste au dessus des vagues. Nous avons passé un fuseau horaire, il fera jour plus tard maintenant, c’est une excellente chose.

Nous avons fait quelques courses et je prépare un repas à la saveur grecque. Tomates, concombre, fromage frais,… Nous avons aussi retrouvé l’Europe et notre forfait téléphonique, Capucine s’empresse d’appeler une copine. Ses amis commencent à lui manquer beaucoup et nous soupçonnons que c’est une des raisons de sa sensibilité du moment. Elle peut maintenant bavarder à sa guise avec Amandine qui est actuellement en voyage en Laponie finlandaise. C’est chouette l’Europe. Et elle est marrante Capucine, après le coup de fil, elle nous racontera tout le contenu de sa discussion. Tout, de A à Z. Elle revit et savoure ce moment d’amitié.

Commentaires

  1. *Virginie* a dit :

    Bonjour,

    J’ai découvert votre blog hier (grâce à un commentaire sur le groupe facebook CC sur la Sardaigne !) et depuis je me régale de vous lire 🙂

    Je vais remonter le fil petit à petit mais en lisant vos articles sur l’Albanie, on (avec mon mari) a bien retrouvé ce qu’on a ressenti cet été !
    Si voulez jeter un oeil (nous étions en Grèce en Mai) : http://www.enroutejolietroupe.fr
    Je n’ai pas eu votre régularité sur notre blog et il manque toute la fin du voyage (Bosnie, Croatie, Slovénie et Italie du Nord !).

    En tout cas vos récits ne me donne qu’une seule envie : REPARTIR 🙂

    Bon voyage
    Virginie

    1. Céline a dit :

      Bonjour Virginie,

      Super ! Merci beaucoup pour ton commentaire. Je rédige mes articles tous les jours, avec pour seule motivation garder un souvenir riche, plaisant à lire et relire pour moi et mes filles (quand elles seront grandes). Des fois, on se dit qu’on doit saouler les gens à tout raconter, chaque jour. Je pense qu’il ne doit pas y avoir grand monde qui lit tous les articles (à part nos grands-mères !) Alors recevoir votre message, ça fait très plaisir.

      J’espère qu’on aura aussi beau temps que vous en Grèce, aujourd’hui c’était bof bof.

      Au plaisir de vous raconter la suite !
      Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *