Croiser des Zèbraroulettes

Croiser des Zèbraroulettes

Dimanche 1er septembre 2019. J62. Irlande. Nous avons finalement bien dormi sur notre quai, le mariage ne nous a pas tant dérangé. Et il fait beau. Frais, mais beau. Ma jolie Capucine se lève ce matin avec la tête dans un affreux nuage gris. Rien ne va. Il sera bien difficile de composer avec son humeur maussade. Lison, enjouée, s’installe dehors au soleil pour plancher sur deux fiches-découvertes décrivant le mésolithique et le néolithique. Solène sur la table d’à côté s’affaire à la construction d’une ferme en légos. Ce sera finalement grâce à un livre que Capucine chassera son nuage gris. En écrivant sa fiche-lecture, l’histoire lui revietoute entière à l’esprit et m’en fera un récit passionnant. Une histoire de bateau scientifique qui découvre un monstre des mer. Je comprends mieux d’où venaient les jeux « de scientifiques » qu’elle faisait récemment faire à ses sœurs.

À 10h nous recevons un SMS. Ce sont les Zèbraroulettes qui nous proposent de se voir aujourd’hui. Cette famille de Béziers entame elle aussi un long voyage à travers l’Europe. Nous nous étions contacté récemment sachant que nous étions dans le même secteur. Ce midi nous nous croisons, ils quittent Dublin et vont vers le sud. Et nous, nous y montons. RDV est pris pour midi sur une rivière, en plein parc de Wicklow. Parfait !

Glendalough

Nous voilà tous les 10, installés sur une plage de galets au milieu de la rivière, à échanger sur nos parcours. Eux ont 4 enfants de 9, 14, 16 et 20 ans. Celui de 20 ans ne voyage pas avec eux. Leur camping-car, chose rare, possède 3 lits superposés. Ils sont partis début août, ont visité Dublin et parcouru les Cornouailles en Angleterre  et s’apprêtent à faire l’Irlande et l’Ecosse. Nous, nous avons fait l’Irlande et l’Ecosse, et nous nous en allons visiter Dublin avant de repasser au Royaume-Uni jusqu’aux Cornouailles. Parfait ! Les carnet de routes en main, nous éplucherons chacun nos itinéraires pour partager tous nos bons plans et nos spots incroyables.

Pendant ce temps, les enfants se fichent bien de nos préoccupations organisationnelles et ont bien plus important à faire : faire connaissance et explorer cette rivière. Ne les regardant que d’un œil, nous sommes bien incapables de comprendre à quoi ils jouent, mais ce qui est sûr, c’est que la différence d’âge ne semble pas les empêcher de s’amuser. On joue à parier : lequel des six mettra les pieds à l’eau en premier ? Moi je parie Lison.

Monastère de Glendalough

Nous avons tellement à nous raconter que nous ne voyons pas l’après-midi filer. Nous avions prévu de visiter le monastère de Glendalough et il est déjà 18h… Une photo de groupe, un bisou et chacun repart dans sa direction. Nos filles sont bien tristes de les quitter déjà, mais puisqu’ils sont de Bezier, sûrs qu’on essaiera de se revoir ! Passé 18h, le site de Glendalough n’est plus payant. Finalement, ça tombe bien. La balade est très belle et nous sommes presque seuls. Comme nous l’avions appris la veille à Wexford, l’Irlande à la particularité d’avoir été organisée à l’âge de Bronze en cités monastiques comme ici. À l’origine, Saint Patrick s’est installé dans ces montagnes en tant qu’ermite alors qu’il allait entreprendre de christianiser l’Irlande. Plus tard, on y construisit un monastère composé de plusieurs bâtiments : l’église Saint Kevin magnifiquement rénovée, une Cathédrale aujourd’hui en ruine, un tour qui servait de clocher, de trésorerie et de refuse, et plusieurs autres bâtiments d’habitation et d’enseignement (écriture, sculpture, dessin,…).

Le spot de ce soir sera au col de Wicklow. La vue doit y être certainement magnifique, mais la fin du jour et de lourds nuages ne nous permettent que d’en avoir un aperçu. Nous faisons bouillir des patates, installons nos minis appareils à raclette à la bougie et c’est parti pour une mini soirée montagnarde. En réalité, nous arrivons à fond de cale de nos réserves alimentaires. Et sur nos montagnes, pas de dépannage possible. Cuisiner nos dernières patates et notre dernier bout de fromage en raclette, c’est l’art de transformer un repas frugal en moment de fête…

Demain, nous sommes le 2 septembre, c’est la rentrée…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *