Énième et dernier bain en Hongrie

Énième et dernier bain en Hongrie

Samedi 14 août 2021. Révfülöp, Hongrie. Pierre en a définitivement marre de la chaleur. Nous ne sommes plus loin de la Slovénie et rêvons d’altitude, de montagnes et de fraîcheur. Les filles non. Une dernière baignade avant de quitter vraiment la Hongrie est demandée. Demande accordée. Je trouve une nouvelle « plage pour chien » gratuite à l’extrémité sud du Balaton pensant qu’il n’y aurait peut-être pas trop de monde. Après une bonne heure de route, ce lac est immense, nous arrivons devant une plage… payante. 300 forints pour les humains. 900 pour les chiens. En plus, les paddles y sont interdits. Merci mais non merci. Nous revenons à la simple plage du village. Trois euros pour la journée pour toute la famille, c’est cinq fois moins cher qu’au nord de Balaton. Et cinq fois moins peuplée. Places à l’ombre dans l’herbe. Eau verte mais chaude. Le bleu Balaton a disparu. Les filles s’éclatent.

Passage en Slovénie

Maribor, la seconde ville de la Slovénie, est à seulement une heure et demie de route. Nous partons à l’heure de la sieste, sous le soleil le plus chaud, et sans climatisation évidemment. Pour ne pas que le chat se dessèche totalement, nous lui offrons une douche froide dans le lavabo. Il passera une heure à se lécher, avant d’y retourner de force. Ce bout de route sera épuisant. Un arrêt essence et achat de gourmandises pour dépenser nos derniers forints. Nous passons la frontière sans aucune douane. Merci l’espace Schengen. Au revoir la Hongrie et merci pour ces bonnes baignades, ces eaux chaudes, ce soleil !

C’est impressionnant comme l’habitat peut changer en passant la frontière. Finies les maisons toutes en longueur alignées le long d’une route rectiligne, comme partout dans la plaine du Danube. Bonjour les routes qui serpentent et les petits chalets, étage et balcon fleuri. Bienvenue dans les Alpes ! Et puis au dernier moment, changement de destination. Reportée la balade dans Maribor, nous trouvons un spot auprès d’un lac de baignade. Nous avons tellement besoin de nous rafraîchir ! Ici, Basile est tout heureux. Libre. Il fait son inspection des alentours. Nous le retrouvons dans la gamelle du chien des voisins. Il ne doute de rien ce petit matou. Le soleil de fin de journée s’adoucit. L’eau est incroyablement chaude. Et des surfeurs tournent en rond au bout du lac. Lison est fascinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *