Le chemin de croix de San Juan de Gaztelugatxe

Le chemin de croix de San Juan de Gaztelugatxe

Jeudi 3 octobre 2019. J94. Le temps s’est levé et nous nous réveillons avec une belle lumière. À l’horizon, des nuages cotonneux caressent la mer, laissant libre champ au soleil pour illuminer nos cœurs. Aujourd’hui, Lison s’installe dehors pour faire l’école, allongée sur le muret du phare. La belle vie. Capucine est restée à l’intérieur avec son Papa.

L'église San Juan de Gaztelugatxe

Aujourd’hui, nous avons prévu de randonner jusqu’à l’église San Juan de Gaztelugatxe qui est installée au sommet d’un rocher-presqu’île. D’où l’on est, on distingue déjà bien le rocher et le pont pour y accéder. Un sentier de randonnée s’y rend. 4 km sont annoncés. Vu qu’avec l’école, il est déjà midi, nous choisissons de nous rapprocher en camping-car. Ce fut une mauvaise idée. L’ascension ressemblera à un chemin de croix.

Première station, le parking visiteurs est complet et très étroit. Par chance, un véhicule s’en va et nous laisse une place dans un angle. En diagonale, nous arrivons à nous garer sans gêner.

Deuxième station, un homme nous interpelle sèchement. Les camping-car sont interdits ici, nous devons aller nous stationner plusieurs kilomètres plus loin. Et marcher sur la grande route avec des enfants ? Nous sommes furieux. Nous partons. Tant pis pour San Juan. Deux virages plus loin, nous regrettons déjà. Mince, il fait beau, nous avons envie de randonner. Demi-tour. Nous trouvons le parking pour les bus et visiblement, il y a un sentier qui descend à l’église. 4 km sont annoncés. Flûte, nous aurions du rester à notre phare. Sac à dos, bouteille, goûter, sac à bébé, nous sommes prêts. Et crème solaire, c’est la troisième fois que nous l’utilisons de l’été. Aujourd’hui, le soleil tape mais le fond de l’air est frais, c’est très agréable.

Troisième station. Ce n’est pas un sentier, mais une route abandonnée. Nous commençons par contourner un portail… Et tout au bout, portail. Impossible à contourner. L’homme passe au dessus des barbelés. Les filles se faufilent à travers un barreau manquant. Nous sommes… au parking des camping-car. Déprime. Mais nous y trouvons le vrai sentier qui mène à l’église. Joie.  Quatrième station. Quelques centaines de mètres de descente. Un gentil couple à vélo nous alerte. La route est en travaux, impossible de passer par là. Déprime. Si nous continuons par l’autre côté, nous arriverons au parking visiteurs et nous pourrons rejoindre l’autre sentier. Courage, on va y arriver. La descente finale est très raide. Les personnes qui remontent paraissent exténuées. Cette partie du chemin s’apprête à être dure, nous nous serions bien passé des précédentes boucles.

Cinquième station. Au bord de l’océan, le pont, le chemin de pierre et les 241 marches jusqu’à l’église. Le vrai chemin de croix commence. Moi, je m’accroche. Les filles, courent. Rien ne les fatigue.

Evidemment, le jeu en vaut la chandelle. L’escalier qui serpente sur le rocher est très graphique. Au sommet, une église et plusieurs dizaines de lézard verts. C’est important les lézards, nous les observons, ils s’approchent. Nous en avons rarement vus de si près. Certains sont en train de faire leur mue. Nous passerons plus de temps à nous fasciner pour ces lézards qu’à regarder cette petite église. Une tradition ici. Faire un vœu et sonner trois coups. Chacun s’y prête avec joie.

Allez, y’a plus qu’à descendre de notre rocher pour remonter nos 4 kilomètres. Le chemin de croix n’est pas tout à fait terminé. Comme d’habitude, personne ne se plaint. Capucine papote. Lison rêve. Solène se fait porter. Nous avançons.

Ce soir, j’avais repéré un parking de plage qui nous paraissait génial. Mais nous découvrons un endroit bondé, un 2 octobre à 18h… Ça ne plaît pas à Pierre qui n’a pas suffisamment de place pour se garer. Zuuut. Vite, un plan B. Un autre parking un peu plus loin, vue sur la guarrigue qui surplombe les falaises. Ça va. Repas féculents pour reprendre des forces et coucher tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *