Les moulins de Kinderdjik

Les moulins de Kinderdjik

Jeudi 11 juillet 2019. J11. Lever et préparation rapide aujourd’hui, comme les quelques jours précédents. Je crois que nous avons pris notre rythme de vacances. Nous avons hâte de prendre les vélos pour pédaler jusqu’aux moulins. Les filles y ont bien pris goût. 16 km au programme aujourd’hui ! 3 coups de pédale plus loin, nous posons déjà les vélos sous Broekmolen, un magnifique petit moulin où l’on ne se lasse pas de découvrir et d’observer toutes sortes d’oiseaux : canards, poules d’eau, cormorans et surtout un couple de grèbes huppés qui couve alternativement ses œufs. L’avifaune locale vole allègrement la vedette aux honorables moulins. 

Puis nous suivons la piste cyclable jusqu’aux moulins de Kinderdjik. Lison reste en pôle-position. Ici nous sommes quasiment seuls et elle peut aller à la vitesse qui lui plaît. De plus, être devant permet de faire lever les oiseaux et de voir leur envol. Nous croisons des hirondelles, des hérons, des oies sauvages, deux cigognes, plusieurs sterne pierregarin. À droite, dans les roseaux, ça piaille à gorge déployée. Arrivés devant un bel alignement de moulins, nous nous arrêtons pour profiter de l’endroit. Nous donnons 3 miettes à une Galinette peu farouche qui s’empresse d’aller les amener à ses oisillons trop mignons. Pour midi, nous nous installons sous un moulin restauré et visitable. À ses pieds, il y a toute une mini ferme et les filles se régalent d’aller voiles lapins et de donner de l’herbe aux brebis. Capucine, elle, s’allonge de tout son long dans la prairie, la main tendue, espérant qu’un moineau osé s’y approcher pour y picorer un morceau de son pique nique. Mais c’était sans compter sur ses affreuses sœurs qui ne lui laissent aucune chance. 

Sur le chemin du retour, Capucine tente de doubler Lison. Quel drame ! Quelqu’un a osé la doubler ! Alors Pierre leur apprend la technique de l’équipe du tour de France : alterner en tête de peloton afin que les équipiers qui ne sont pas en première position se reposent. La technique fonctionne. Les filles alternent et nous nous retrouvons le calme d’une promenade au bord de l’eau. 

Atomium de Bruxelles

Cette chouette balade nous a comblés, et fatigués. Comme nous retrouvons L’Emile-Pat tôt, vers 13h30, nous décidons de profiter du temps de sieste des enfants pour rouler jusqu’à… Bruxelles ! A moins de deux heures de là. Une pause services eaux-usées-eaux-propres-vidange-wc, et nous sommes parés pour nous installer en ville quelques jours. Il est l’heure du goûter, alors la pause – gaufres à l’Atomium – s’impose. Lison et Capucine étaient impatientes de le voir et il n’a pas déçu. Nous nous installons dans l’herbe pour tenter de le dessiner. Pierre, lui, nous trouve 5 gaufres vendues dans un vieux food-truck défraîchi. Moi je suis sceptique. Mais je me trompe ! Les gaufres bruxelloises sont vraiment excellentes !

Nous rejoignons notre drôle de stationnement pour le soir, en pleine ville, proche du centre de Bruxelles, sur un parking au milieu de vieux bâtiments, les musées de l’automobile et des armées, et surplombant un beau parc avec des parterre de fleurs et des fontaines. On se croirait garés sur le trocadéro à Paris. Un peu gênant au premier abord. Nous faisons un tour de l’endroit, passons sous les arcades du cinquantenaire où flotte le drapeau belge, alors nous nous sentons aussi un peu stationnés sous l’arc de triomphe de Paris. Beaucoup de monde passe, fait du sport, rentre du travail, se prépare à sortir,… Ici, il fait bien plus chaud qu’aux Pays-Bas, nous avons au moins 10 degrés depuis Edam. Alors nous acceptons l’endroit et rentrons sous notre coquille à roues pour doucher la troupe. Se doucher sur un parking de centre ville avec du monde qui passe autour, même si l’on est cachés, est toujours aussi bizarre… Mais le plaisir de la douche est plus fort.

Le soir, une musette s’empare des lieux et nous berce à travers la chaude nuit d’été.

Les amateurs pourront aussi visiter les moulins de Don Quichotte à Consuegra en Espagne.

Commentaires

  1. Maman Claudine a dit :

    On comprend aisément que vos filles ne posent aucune résistance à se lever tôt le matin pour une nouvelle journée pleine de surprises comme elles les aiment ! Alors bravo à vous deux pour ces journées bien pensées et ces charmantes photos qui nous aident à vivre votre beau voyage ! Ne lâchez rien !!!

  2. Maman Claudine a dit :

    L’Atomium représente une molécule de cristal de fer et on peut monter dedans pour une vue sur la capitale. Capucine, passionnée de BD, va être servie avec le musée Hergé et le centre belge de la BD ou simplement en découvrant les fresques peintes sur les façades des immeubles, qui mettent en scène Tintin, Astérix et Obélix, Lucky Luke, Titeuf, Boule et Bill, etc…Le Manneken Pis est décevant par sa petite taille mais sa garde-robe est impressionnante, près de 800 habits ! Bonne visite de Bruxelles et goûtez aux frites, elles sont succulentes !!!

    1. Céline a dit :

      Oui, une super ville pour les petits et grands : Magritte, BD, gaufres et frites. Que demander de plus ?

      1. Maman Claudine a dit :

        Alors profitez bien ! Les enfants ont des mines radieuses et visiblement sont très heureuses de ce qu’elles vivent ( et de ce qu’elles mangent…) vu leurs grands sourires. Belles photos, merci. Bises à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *