25 pays, 25 000 km… Notre itinéraire (prévisionnel ;-)

25 pays, 25 000 km... L'itinéraire (prévisionnel) de notre tour d'Europe

29 septembre 2018. Il y a un an, je publiais par là > le récit de notre premier tracé d’itinéraire qui, loin de nous combler avait éveillé en nous une montagne de questions. Comment ne louper aucun incontournable ? Comment équilibrer villes et espaces naturels ? Comment prévoir à l’avance un trajet et rester souple ?…

Cet été, nous avions tracé un itinéraire prévisionnel que nous avons plus ou moins respecté. Cela nous avait permis de savoir où nous allions, mais nous nous sommes aussi adapté à nos envies, à la météo,… La technique que nous avons validé c’est :

  1. Définir des objectifs, des lieux incontournables, dénommés chez nous “des cœurs roses” à cause de l’iconographie Google des lieux classés comme favoris.
  2. Référencer tous les lieux qui nous attirent partout en Europe et qui, selon nous, “valent le détour”. Lieux que nous appelons entre nous “points d’intérêts” ou “étoiles jaunes”. Ainsi, cet été, entre deux “cœurs roses” ou au grès des envies, nous avons navigué en ayant tous les jours un coin joli à parcourir ou un lieu intéressant à visiter.

Test validé !

Et heureusement, car depuis 2 ans que l’on prépare activement ce projet, nous avons assidûment noté sur notre Google Maps tout un tas de “cœur roses” et “d’étoiles jaunes”. Et de cœurs roses en cœurs roses, nous avons tracé notre itinéraire en gardant plusieurs contraintes à l’esprit :

  • l’été au nord, l’hiver au sud,
  • l’été 2019 sera plus court que l’été 2020, donc les pays du nord plus proches de nous (Royaume-Uni et Irlande)  devront être faits été 2019, et les pays du nord plus lointains été 2020 (Pays Baltes et Scandinaves).

Le rythme

Sur le rythme, nous avions parcouru en moyenne 160 km par jour l’été dernier, 130 cet été et nous avons trouvé que ce rythme nous allait bien. Les voyageurs nous diraient qu’il nous faut encore ralentir le rythme, et ils ont certainement raison… Disons que si on table sur 100 km/jour pendant 14 mois, ça nous fait un itinéraire qui peut faire jusqu’à 42 700 km ! On a de la marge !

L'itinéraire

Voici la description de notre itinéraire prévisionnel, mois par mois.

Soit on y va dès le début, soit on les place à la fin de notre itinéraire et comme on veut pas les louper, on les place au début ! Nous irons à Bruxelles, Amsterdam, Gand,… Puis nous passerons en Angleterre par le tunnel sous la Manche.

Nous relierons rapidement l’Ecosse en passant si possible par les parcs naturels des North York Moors, de Yorkshire et de Lake District. Puis Edimburg, le parc naturel de Cairngorms, le Loch Ness, l’île de Skye. Peut-être monterons-nous jusqu’au grand nord de l’Ecosse, voir Smoo Cave ?… Nous redescendons à Glasgow par le parc national du Loch Lomond et des Trossachs. De Glasgow, nous rejoindrons Belfast en ferry d’où nous entamerons un tour de l’île.

Belfast, la Chaussée des Géants, la route de l’atlantique, le parc national du Connemara, les Falaises de Moher, la péninsule de Dingle, le parc national des montagnes de Wicklow et Dublin pour terminer ce tour. Retour en Angleterre à bord d’un ferry qui nous déposera à Liverpool.

Liverpool, Parc naturel de Snowdonia, Stonehenge et Londres. Peut-être ferons-nous un crochet jusqu’au parc naturel de Dartmoor ? Après Londres, nous retraversons la Manche en train et nous traverserons toute la France pour relier l’Espagne par Saint Sébastien. A Londres, peut-être pourrons-nous rencontrer le frangin de notre ami Alain et sa famille ?

Bilbao, la grotte d’Altamira, le parc naturel des Pics d’Europe, la playa de Las Catedrales. Nous n’irons pas à Saint Jacques de Compostelle en camping-car, non. A pied oui. Un jour peut-être. Nous couperons la boucle en passant par Las Médulas. Nous atteindrons le Portugal et rejoindrons Porto par la vallée du Douro. Peut-être pourrons-nous rencontrer la famille de nos amis Julie et Filipe ? Après quelques plages, nous rejoindrons Lisbonne, puis le parc naturel du Sud-Ouest Alentejano et Costa Vicenta, les plages du sud et retour en Espagne. Séville, Grenade, la Sierra Nevada, et Madrid.

Jusque là, c’était facile à dessiner. A partir de Madrid, nous avons longtemps cherché comment faire pour parcourir à la fois la botte de l’Italie et la côte croate pour rejoindre la Grèce, sans faire la botte en aller-retour. La solution qui nous a plu, c’est de rallier l’Espagne à l’Italie en passant par… les îles !

Nous quitterons l’Espagne par Valence ou Barcelone (en fonction des ferrys disponibles) et nous rejoindrons Porto Torres en Sardaigne. Nous ferons un crochet par les plages de Cala Luna avant de rejoindre Cagliari où nous embarquerons pour Palerme en Sicile. Nous gravirons l’Etna, enfin nous essayerons. Peut-être ferons-nous un crochet jusqu’à Syracuse ? De la Sicile, hop un petit saut en ferry et nous débarquerons en Italie par la Calabre, à la pointe de la botte. Parc naturel d’Astromonte, de Sila, del Pollino. Peut-être ferons-nous un crochet dans les Pouilles ? Puis nous essaierons de longer la côte Amalfitaine pour arriver à Pompéi et Napoli. Rome évidemment. Peut-être nous pourrons passer Noël au Vatican ?… Puis nous continuerons à remonter vers le nord par les espaces naturels, le massif des Abbruzzes, le parc du Gran Sasso, les Monts Sibyllins. Assise, Sienne, la Toscane, Florence, Pise, Bologne, Vérone, Padoue, Venise… et Trieste aux portes de la Slovénie.

On commencera la Slovénie par les gorges de Vintgar et le plateau de Velika Planina, Ljubljana et les grottes de Skojan. En Croatie, nous passerons par les incontournables chutes de Plitvice, puis le parc naturel de Krka, la ville de Split, puis celle de Mostar en Bosnie-Herzégovine, Dubrovnik en Croatie, les bouches de Kotor au Monténégro. En Albanie, nous traverserons par Tirana et le Lac d’Ohrid. Et nous arriverons en Grèce.

Arrivée en Grèce par les Gorges de Vikos, puis les fabuleux monastères des Météores, Delphes, le canal de Corinthe et Athènes. A priori, nous n’avons pas prévu de faire tout le tour du Péloponèse. Peut-être sera-il possible d’embarquer pour quelques jours sur une Cyclade ?… Quoi qu’il en soit, nous remonterons vers le Mont Olympe avant de rejoindre la Bulgarie et le célèbre monastère de Rila. Nous traverserons les Grands Balkans par le col de Chipka pour rejoindre les grottes de Devetashka et de Prohodna.

En Roumanie, nous voulons emprunter la Transfăgărășan, cette route mythique qui traverse les Alpes de Transylvanie. Nous aimerions aussi aller voir les volcans de boue de Berca et peut-être aller jusqu’au delta du Danube ?… Et nous rejoindrons la Hongrie par le parc naturel Apuseni. En Hongrie, nous irons rendre visite à nos amis Niki, Roland et leurs enfants à Debrecen, nous verrons le parc d’Hortobaggy et ses bisons sauvages. Puis Budapest. En Slovaquie nous traverserons le parc naturel du Paradis Slovaque et nous arriverons en Pologne.

Cracovie, les mines de sel de Wieliczka, Auschwitz. Nous traverserons la Pologne par Varsovie. Peut-être nous ferons un crochet par le parc naturel de Bialowieza. Là, si la Russie nous le permet, nous traverserons l’enclave de Kaliningrad et l’isthme de Courlande. En lituanie, nous irons voir la colline des croix. En Lettonie nous irons à Riga. Peut-être nous irons jusqu’au Cap Kolka ? Le parc naturel de la Gauja, celui de Soomaan. En Estonie, les mégaphones géants de Pähni pour écouter la forêt, le parc naturel de Lahemaa et Tallin pour terminer.

En Finlande, nous aimerions aller explorer la Carélie, ce territoire en dentelle de lacs à l’Est d’Helsinski. A partir de là, deux options. Option prudente, on passe en Norvège en prenant le ferry entre Turku et Stockholm. Option aventurière, on contourne le Golfe de Botnie par les terres, ce qui nous permettrait d’atteindre plusieurs parcs naturels : Syöte, Oulanka, Riisitunturi. Si l’on opte pour le grand tour, cela nous rapproche aussi des mythiques îles Lofoten… On a le droit de rêver ! Et les parcs naturels de Stora Sjöfallet, de Srarek et de Padjelanta. En Norvège, nous avons aussi noté la route de l’Atlantique qui saute d’îles en îles, la montagne trouée de Torghatten, la parc naturel de Dovrefjell–Sunndalsfjella et de Jotunheimen, les points de vue de Trolltunga, la « pierre du troll », et de Preikestolen, puis il nous faudra bifurquer vers l’est pour atteindre Stockholm en Suède en passant voir les gravures rupestres de Tanum.

De Malmö en Suède, il n’y a qu’un pont pour rejoindre Copenhagen au Danemark. Nous voulons profiter de la jolie capitale puis descendre au sud jusqu’aux falaises de Mons. Puis Légolan Billund et les immenses plages qui font face à la mer du nord. En Allemagne, Hambourg, puis nous aimerions aller jusqu’au parc naturel de Jasmund, dans la mer Baltique. Berlin, Dresde et Prague en Tchéquie pour terminer.

On sera normalement encore en Carapate, et on garde de la marge pour traîner un peu 😉

FB_IMG_1538200599057

 

Et ça nous fait combien de kilomètres tout ça ?

L’option courte, sans faire le tour de la scandinavie, nous serons sur un itinéraire total de 25 000, soit 60 km par jour. Et si l’on fait ce crochet au nord jusqu’aux Lofoten, notre itinéraire monte à 27 000 km, soit 70 par jour. Finalement, c’est pas si barjot que ça..

Comments

  1. Katia says:

    Quel périple! ca donne envie!!!

    Je vais vous parler un peu de notre expérience de la Norvège vu que nous y sommes allés récemment!
    Pour ce qui est de la route de l’atlantique, c’est vrai que c’est sympa à voir, mais je ne dirais pas que ca vaut un détour particulier. Aller aux iles Lofoten (si vous le pouvez) permet de voir le meme type de route (avec des ponts qui relient les iles et c’est vraiment beau!!).
    Pour le trolltunga, c’est une rando vraiment tres longue (nous on s’est retrouvé a faire 30kms). Avec les filles… je pense que ca risque d’etre difficile 🙁 Mais j’avoue que c’est vraiment magnifique !

    Et enfin, attention, la Norvège on roule doucement, et ya beaucoup beaucoup de routes en travaux…! Bref, si vous etes un peu juste niveau temps à ce moment là, ne prevoyez pas de trop longues distances, sinon vous risquez de passer tout votre temps a rouler, et peu de temps pour visiter et se balader..!

    Mais a part ca, c’est un pays superbe que je vous recommande!!! D’ailleurs on y retourne cet hiver! 😉

    bisous

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *