Ljubljana l’été

Ljubljana l'été

Jeudi 19 août 2021. Ljubljana, Slovénie. Nous étions déjà passés à Ljubljana pendant notre tour d’Europe. C’était en janvier 2020 par -5°C. Manteaux, écharpes et bonnets. Voilà que la vie nous ramène ici en plein mois d’août. Robes légères et sandalettes. Voir Ljubljana l’été.

Comme d’habitude nous quittons Pierre et Basile de bonne heure. Nous traversons le parc de Tivoli, comme l’an dernier, passons sous la voie ferrée, comme l’an dernier, et prenons une photo de Lison devant un joli graphe, comme l’an dernier.

La place des trois ponts commence à s’animer. Au centre, une installation fait tomber des gouttes de pluie sur les passants, formant ça et là des arcs-en-ciel. Il est encore trop tôt pour avoir envie de se rafraîchir. Nous jetons un œil à la messe dans la jolie église rose des franciscains. Et nous nous asseyons sur ces marches pour regarder le monde passer. L’an dernier, nous avions vu une autruche traverser cette place. Ce matin nous verrons un lion. Un chien à grosse crinière diront les grincheux. Laissez nous rêver. Sur les marches de cet escalier, Lison remarque un objet abandonné. Une illustration de Petit Prince recouvre une liseuse. Une enquête commence. Peut-on voir à qui appartient-elle ? Les petits doigts agités de mes enfants la tapotent partout. Ce fut laborieux. « Laisse-moi faire ! – Non, c’est moi qui l’ai trouvé ! ». Donen K. Nous avons son nom et son prénom. Peut-on le contacter sur Facebook ? Il existe un Donen K. à Ljubljana. Un message est envoyé. Bouteille à la mer. Continuons à rêver.

Direction le marché, fermé lors de notre passage en janvier. Aujourd’hui de beaux étals de fruits et légumes. Tomates, poivrons, maïs. Fruits rouges, raisins, abricots. Provenance locale mais aussi Italie, Serbie. Un café en terrasse. Donen nous répond « Ho my God, yes it’s mine ! ». Je lui demande quelle est l’illustration qui la recouvre, bonne réponse, c’est bien la sienne. Cinq minutes plus tard il nous rejoint sur sa petite bicyclette bleue. Il est étudiant à Ljubljana en électrotechnique. Il en profite pour exercer son français avec nous. Il avait perdu sa liseuse depuis hier, il est épaté de la retrouver. Nous échangeons un peu. Il prépare lui aussi un road-trip en Espagne. Nos comptes Instagram sont connectés. Remerciements chaleureux. Que ça fait plaisir de faire une « BA ».

La journée flânerie se poursuit. Sans la présence du père, nous en profitons pour faire toutes les boutiques que nous avons envie de faire. Nous aimons ces boutiques qui distribuent les créations d’artisans locaux. Sur la Drava, des paddles visitent la ville à leur manière. Au dessus de l’eau, des trampolines sont installés. Des athlètes s’envoient en l’air. Arrêt déjeuner en terrasse, à l’ombre d’un grand saule.

À 17h Pierre nous rejoint pour un verre « d’after-work » en terrasse, toujours au bord de la Drava. Sympa ce cadre de travail. Aujourd’hui il a eu des difficultés avec son approvisionnement en électricité. Stationné à l’ombre, le panneau solaire n’a pas fonctionné et la batterie l’a abandonné en milieu d’après midi. Il a du déplacer son bureau au soleil. Autre aventure, il a vu une personne partir avec Basile dans ses bras. Il lui a couru après, pieds-nus. Elle croyait que c’était un chat perdu, elle le ramenait chez elle. Elle avait bien vu son numéro inscrit sur mon collier, elle allait appeler a-t-elle dit.

Nouveau changement de spot ce soir. Après beaucoup d’hésitations nous irons demain voir le fameux lac de Bled. Tellement touristique l’été. Il est impossible d’y dormir gratuitement. Ni même de s’y stationner gratuitement. Nous avons trouvé un parking dans le village d’à côté, autorisé la nuit et gratuit. Rarissime dans le coin. Nous irons à Bled demain sur un parking payant à la journée. Ce soir, c’est devant les cuisines du restaurant d’à côté que Pierre rattrapera le chat in extremis. 

Voir aussi l’ambiance de Ljubljana en hiver, et Ljubljana l’alternative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *